Monica Bocaz est chilienne. Pendant de nombreuses années elle travaille au sein de la commission des droits de l'homme au Chili et met en place de nombreux ateliers de partage autour des souffrances liées aux multiples atteintes dont souffrent les opposants politiques  Elle poursuit son action en Espagne à Barcelone en tant que Présidente de l’association Comparte qui oeuvre pour l’amélioration des conditions de vie et l’éducation des enfants en Amérique Latine. 
Monica se forme parallèlement à la Médiation (Master U.Ramon Llull, Barcelone, 2008) et à l’Art thérapie (Master Université de Vie, Barcelone, 2010).
 


2010 : dès son arrivée à Lyon, dans le cadre de de son engagement au Secours Catholique, elle dirige un atelier d’Art-thérapie dans un lieu d’accueil appelé le Train de Nuit. C’est auprès d’un public de demandeurs d'asile, qui souffrent de divers traumatismes psychologiques liés d'une part aux souffrances subies dans leurs pays, d'autre part au déracinement souvent traumatiques et enfin aux conditions de vie précaires (hébergement de fortune, pas de travail...)  qu'elle met en évidence le caractère vital de l' accompagnement dans un cadre de confiance et propice à la création.  Le postulat de départ est que chacun a les ressources pour se reconstruire.. Le processus créatif  redonne l’estime de soi nécessaire pour envisager et aborder une nouvelle vie.  Passionnée, Monica entre doucement dans la vie de ces hommes et femmes blessés par la vie, créant d’abord un lien fort, pour les amener naturellement à ses ateliers créatifs. Venus d’Irak, du Kosovo, d’Albanie, ou du Congo…et de France, ils viennent y transformer leurs douleurs en élan vital.
 
 


 2011 : Monica met également en place, un travail autour d’un groupe de tsiganes, expulsés et recueillis par le prêtre de la paroisse de son quartier, à Gerland, dans le 7eme arrondissement de Lyon. Petit à petit, Monica fait connaître l’Art-thérapie dans le milieu associatif.



 2012: Quelques associations lyonnaises qui accompagnent des publics en difficulté lui demandent d’intervenir. Elle réunit autour d'elle un groupe de personnes engagés qui fondent en mars 2011 l'association Animaction, dont la vocation est de permettre aux personnes qui n’ont pas de ressources matérielles d’accéder à un accompagnement de qualité. 
 

 
 


2015 : Nos actions continuent...