Le journal chrétien L’Université de la Vie

 
Chaque année le journal chrétien L’Université de la Vie organise des ateliers pour vivre des moments forts et partager sur différents thèmes avec ses lecteurs.

En juillet 2012, ces ateliers ont lieu à Lyon.
Parmi la cinquantaine d’ateliers proposés, celui de Monica. Le thème de son atelier: «s’approprier les moments heureux de notre vie grâce au processus créatif». Son atelier réunit une douzaine de participants. Il se trouve que tous sont impliqués dans un engagement social.

La première séance plait, et une deuxième séance est réclamée par les participants.

Monica raconte en détail le déroulement de cette deuxième séance, à la fois ludique et surprenante, qui en dit plus sur soi qu’on ne le croit...

 « Je demande dans un premier temps à chaque participant de choisir un livre qui les a touché et qui a marqué son enfance puis d’en raconter brièvement l’histoire. Ensuite je leur demande de s'arrêter sur le héros ou l'héroïne de l’histoire et essayer d’incarner ce personnage par des postures physiques: façon de s’habiller, de se déplacer, adopter son regard, incarner son humour... Une manière de s’approprier le personnage. Ensuite j’introduis du matériel et leur demande cette fois de créer leur propre héros ou anti-héros, celui de leur imagination, celui de leur choix. Leur créativité fait naître sous leur main leur personnage. A ce personnage, il faut alors lui donner un nom et le présenter artistiquement aux autres : en chanson, en danse, en mime en conte...Le public applaudit. Enfin je demande à chacun de poser une question à son héros, une question née de leur pure imagination. Le héros doit y répondre et subir la transformation qui en découle (transformation physique ou changement de nom).Les participants se sont prêté au jeu avec plaisir, laissant libre cours à leurs émotions présentes. Ils ont tous été surpris par le résultat de l’ultime transformation. Ils ont beaucoup appris sur eux-même et ce fut un beau moment de partage, plein d’émotions sereines. D’abord il y a le jeu et après on s’aperçoit qu’on libère vraiment quelque chose de soi, parfois enfoui. L’expérience que j’ai vécu avec ce groupe de l’Université de la Vie a renforcé en moi l’idée que l’art-thérapie est nécessaire aussi pour les personnes qui vont bien et qui accompagnent les autres. C’est un moyen de se ressourcer, de découvrir qu’on ne cesse de grandir et apprendre des choses sur soi. C’est aussi un moyen d’acquérir de nouveaux outils pour soi et les autres." (Monica)

Comments